Archives du mot-clé vie intérieure

Comment cultiver sa vie intérieure pour mieux faire face aux défis du futur?

Nous continuons cette série de réflexions sur la préparation émotionnelle aux changements qui nous attendent, une adaptation du travail de l’auteure américaine Carolyn Baker.

Depuis la sédentarisation des humains jusqu’à l’avènement de la civilisation industrielle, la connexion de chacun avec son monde intérieur, sa communauté et le monde naturel a été importante. Toutefois on assista ensuite à ce que l’on pourrait appeler le Premier Grand Virage

[1] : celui-ci emmena les individus loin de leur intériorité et les incita à trouver inspiration et énergie dans le monde extérieur.

Mais cette déconnexion du monde intérieur, si elle a permis de grands progrès scientifiques et technologiques, nous sépare de ce qui est le plus important dans le monde qui nous entoure : les autres êtres vivants et la planète elle-même. Il ne faut pas croire qu’une préoccupation pour ce qui se produit en nous conduit à l’inaction parce qu’on se regarde le nombril; au contraire, une telle préoccupation influence et enrichit notre relation avec l’extérieur. Elle nous permet de différencier ce qui a une valeur intrinsèque de ce qui est destructeur.

Il n’est pas surprenant que la plupart des citoyens de la civilisation dite moderne soient non seulement peu en contact avec leur monde intérieur, mais en plus soient mal à l’aise avec lui ou même en aient peur. Notre monde a une dépendance au bruit, aux activités sans but ni sens, et aux relations superficielles avec les autres êtres humains.

Alors que la désintégration de notre civilisation s’accentuera, que les emplois traditionnels se feront plus rares, que le bruit cèdera la place au silence et la lumière à l’obscurité, nous serons tous confrontés à notre monde intérieur à une échelle sans précédent. Ce processus aura un prix émotionnel très élevé. Cultiver sa vie intérieure veut dire que l’on est prêt à explorer ce territoire psychique inconscient, et même à utiliser ses ressources en préparation pour le futur.

Mais comment peut-on cultiver sa vie intérieure? Il existe de nombreux moyens, comme par exemple le fait de tenir un journal, afin d’extérioriser les mots qui nous viennent à l’esprit; la poésie, qui peut réoccuper la partie de notre imaginaire actuellement colonisée par la publicité et le marketing; la méditation, qui nous aidera à rester calmes durant la période d’effondrement; la création, qui nous permet de retrouver la capacité à s’émerveiller, sans laquelle nous sommes vulnérables aux messages de terreur véhiculés par notre société; l’observation de la nature, qui nous montre ce qui fonctionne – sinon cela aurait disparu; et enfin les rêves, dont l’interprétation peut nous renseigner sur notre état psychique.

Voici quelques questions pour vous permettre de poursuivre la réflexion:

  • Cultivez-vous une vie intérieure, et si oui comment? Si vous pensez ne pas en avoir, écrivez sur ce sujet; remarquez-vous un besoin d’avoir une telle vie?
  • Quels outils décrits ici pour développer une vie intérieure utilisez-vous actuellement? Quelle a été votre expérience avec chacun d’eux? Que faudrait-il pour encore mieux utiliser ces outils?
  • Quelles formes de beauté appréciez-vous? Décrivez l’effet de votre appréciation de la beauté sur votre vie.
  • De quelles façons créez-vous de la beauté, et quel en est l’effet sur votre vie et celle des autres? Votre processus de création dépend-il de la technologie? Cela vous arrive-t-il de créer sans recours à la technologie?

Adaptation et traduction du premier chapitre du livre Navigating the Coming Chaos, réalisée par Sylvie Robert du Réseau Transition Québec.

À propos de l’auteure: Carolyn Baker est psychothérapeute de formation et a pratiqué ce métier durant plusieurs années; elle a également été professeure d’histoire et de psychologie. Elle anime des ateliers de préparation spirituelle aux défis du futur, et est l’auteure de plusieurs ouvrages, dont Sacred Demise: Walking The Spiritual Path of Industrial Civilization’s Collapse (2009), Navigating the Coming Chaos: a Handbook for Inner Transition (2011) et le plus récent Collapsing Consciously : Transformative Truths for Turbulent Times (2013). Elle tient un blogue et propose une revue de presse commentée, Speaking Truth to Power àwww.carolynbaker.net. Merci à Carolyn de nous avoir permis de publier ici ses réflexions!



[1] The Great Turning, en référence aux travaux de David Korten et Joanna Macy