Archives du mot-clé résilience

Apprivoiser notre part d’ombre

Réflexion 16

L’ombre est un problème moral qui interpelle l’ensemble de l’ego-personnalité, car personne ne peut devenir conscient de l’ombre sans un effort moral considérable. En devenir conscient signifie de reconnaître que les aspects sombres de la personnalité sont présents et réels. Cette action est le prérequis essentiel à tout type de connaissance de soi.

Carl Jung

Nous avons une énorme dette envers Jung pour avoir défini et articulé le concept de l’ombre. Essentiellement, l’ombre est une partie de nous que nous désavouons en disant « ce n’est pas moi ». Par exemple, nous disons peut-être du menteur en nous : « Ce n’est pas moi, je dis toujours la vérité », même si une certaine partie de nous n’est pas entièrement honnête. De même, nous pouvons renier les plus abominables traits de caractère qui nous entourent avec un « Ce n’est pas moi ». Le vol, la tricherie, l’infidélité, l’avarice, l’envie, la duplicité, l’opportunisme, la haine, la violence — nous insistons pour dire de tous et chacun « Ce n’est pas moi » et pourtant ils existent tous dans la psyché de chaque être humain, consciemment ou non.

Bien que cette considération puisse sembler déprimante, Jung nous a assuré que 80 % de l’ombre est « l’or pur ». Que voulait-il dire ? Tout simplement que si nous sommes prêts à affronter l’ombre en nous-mêmes et à travailler avec elle, ce travail peut nous transformer profondément et nous conduire à un contact intime avec notre Soi sacré. En outre, en persévérant dans le travail avec l’ombre, l’expérience de la joie est inévitable.

Notre travail est de permettre à l’ego de s’ouvrir suffisamment pour que l’on puisse voir des parties de l’ombre. Bien que nous n’ayons pas la clé de la porte derrière laquelle l’ombre est enfermée, nous pouvons percer quelques trous dans les murs pour laisser passer juste assez de lumière afin de voir l’ombre. Nous pouvons nous sentir dégoûtés en commençant à la regarder, mais nous pouvons également ressentir progressivement un sentiment de compassion envers elle et pour les blessures qui l’ont engendrée. Affronter l’ombre est une expérience intensément humiliante pour l’ego qui peut même, dans certains cas, le faire éclater.

Pourtant, nous ne découvrirons jamais la grandeur ou la générosité du Soi sacré tant que nous ne nous permettrons pas de voir l’ombre et de pleurer pour elle. Rumi a écrit : « Il existe un déchirement qui est véritablement une guérison, qui vous rend plus vivant ». L’or présent dans le travail avec l’ombre n’est pas seulement un gain de vitalité, mais plus de compassion pour nos semblables terriens qui n’ont pas encore trouvé l’or présent en eux.

Être dans le déni, ou faire face à ce qui est

Réflexion 14

Vous n’êtes pas appelé à voter sur ce qui est. Avez-vous remarqué ?

Byron Katie

Au cours des bonnes années de prospérité économique, il était plus facile de vivre dans le déni. Après tout, il suffisait de prendre de l’alcool, de la bouffe, la carte de crédit ou de passer à la flamme amoureuse suivante et, pendant un certain temps, tout souci disparaissait. Lorsque les temps sont difficiles, lorsque nous ne sommes peut-être même pas sûrs d’où viendra le prochain repas, nous sommes obligés d’encaisser ce qui est. Ou nous choisissons de prendre encore un autre soporifique ou bien nous restons paisiblement assis à regarder ce qui est.

Le refus de faire face à ce qui est se révèle intimement lié au fait de vivre ailleurs que dans le moment présent. Peut-être que si je peux être ailleurs, je peux échapper à ce qui est. Pourtant, comme le dit l’adage, où que vous alliez, vous y êtes.

Malgré toute la mauvaise presse sur le déni, il possède une fonction de survie dans la psyché humaine. Sans déni, nous serions tous devenus fous il y a longtemps. Mais la plupart des gens n’ont pas réussi à le voir comme un mécanisme de défense et ont plutôt choisi de l’utiliser comme première réaction à la moindre chose désagréable survenue dans leur monde. Le matérialisme, la dépendance à la technologie et une mentalité d’ayants droit sont excellents pour nous encourager à faire exactement cela. Et nous embrassons habituellement le déni parce qu’il nous manque les outils qui nous permettraient de faire face à ce qui est.

Quelle que soit votre situation en ce moment, vous ne pouvez échapper à qui est. C’est peut-être l’une des bénédictions cachées dans l’effondrement de la civilisation industrielle. Tant de choses que nous avons utilisées dans le passé pour atténuer et créer une certaine distance par rapport à ce qui est seront moins disponibles ou, peut-être, ne seront pas disponibles du tout. Le déni est un état infantile dans lequel nous refusons de grandir et de devenir des adultes mûrs capables de faire face à ce qui est. Ces temps troublés ne nous incitent pas seulement à évoluer, mais, dans certains cas, nous donnent des coups de pied au derrière pour nous forcer à abandonner le déni et à nous dire à nous-mêmes ainsi qu’au monde entier la vérité sur le sort de notre planète.

J’ai l’impression que la plupart des gens qui lisent ces mots le font parce qu’ils ont pris conscience depuis longtemps du fait qu’ils ne sont pas appelés à voter sur ce qui est, même s’ils sont toujours engagés dans une lutte acharnée contre le déni. Aucun d’entre nous, peu importe son degré d’information ou d’évolution, n’est jamais totalement libre de déni. Où sont les derniers vestiges du déni en vous ? De quelles subtiles manières pourriez-vous être en train d’essayer de voter sur ce qui est ?

——————

Le livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, publié par les éditions Écosociété, est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle sont quant à elles publiées sur ce site à raison d’une par semaine; elles constituent la deuxième partie de la version originale en anglais du livre Collapsing Consciously.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

Rire, même dans les moments sombres

 

Réflexion 12

Un jour, Nasrudin marchait sur une route déserte. La nuit tombait lorsqu’il aperçut une troupe de cavaliers qui venait vers lui. Son imagination se mît en mouvement et il craignit qu’ils veuillent le voler ou le forcer à joindre l’armée. Cette crainte devint si forte qu’il sauta par-dessus un mur et se retrouva dans un cimetière. Les voyageurs, qui n’avaient pas les intentions que Nasrudin leur prêtait, descendirent de cheval et le rejoignirent par curiosité.

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

En arrivant à lui qui gisait, immobile, l’un dit : « Pouvons-nous vous aider ? Pourquoi êtes-vous ici dans cette position ? »

Nasrudin, réalisant son erreur, dit : « Cela est plus compliqué que vous le pensez. Vous voyez, je suis ici à cause de vous ; et vous, vous êtes ici à cause de moi. »

Conte soufi

 

Les enseignements et le folklore de la mystique soufie sont remplis de citations et de plaisanteries de Nasrudin. J’ai inclus cette blague parce que l’une des pratiques les plus importantes et salutaires en période de turbulence est le rire. Peu importe à quel point nos journées et nos nuits peuvent être redoutables, nous devons sans cesse revenir au rire, parce que l’obscurité ne peut exister sans la lumière. Peu importe à quel point notre monde peut être sombre, nous devons créer de la beauté et du rire.

Nous savons avec certitude que même dans les camps de concentration nazis, les prisonniers trouvaient des occasions pour rire et raconter des blagues. La mort, la perte, l’horreur, la cruauté et la dissolution ne sont pas la seule histoire de la condition humaine. Tout aussi réels sont les moments de rires, de joie, de plaisir, de jeu et de folie. Non seulement avons-nous besoin de rire pour garder l’équilibre et comme tonique pour l’âme, nous en avons besoin pour l’authenticité de notre expérience. C’est-à-dire que si nous perdons nos âmes dans la souffrance, nous vivons seulement une partie de la réalité de l’effondrement de la civilisation industrielle et, par conséquent, nous vivons une demi-vérité.

Il y a quelques années, un de mes amis a parlé d’infliger la joie à autrui. À un certain point, chaque situation nous offre l’occasion d’infliger de la joie et, naturellement, nous devons être discrets et pleins de tact pour le faire. Dans un monde de perte et de transition douloureuse, le rire est désespérément nécessaire. Lorsque nous rions, l’esprit et l’ego se replient et nous rejoignons l’âme et les âmes des autres pour célébrer notre passage dans la soupe de la vie.

Comment pouvez-vous infliger de la joie à votre monde aujourd’hui ?

——————

Le livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, publié par les éditions Écosociété, est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle  sont quant à elles publiées sur ce site à raison d’une par semaine; elles constituent la deuxième partie de la version originale en anglais du livre Collapsing Consciously.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

Tenir la tension des opposés

Réflexion 9

 

Il y a une brisure d’où surgit la plénitude

Une destruction de laquelle fleurit l’indestructible.

Il y a la peine au-delà de tous les deuils qui conduit à la joie,

Et une fragilité des profondeurs de laquelle émerge la force.

Rashani

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

office-2007-key  |
office-2007-product-key  |
office-2007-ativation-key  |
office-2007-iso  |
office-2007-keys  |
office-2010-key  |
office-2010-product-key  |
office-2010-ativation-key  |
office-2010-iso  |
office-2010-keys  |
office-2013-key  |
office-2013-product-key  |
office-2013-ativation-key  |
office-2013-iso  |
office-2013-keys  |
office-2016-key  |
office-2016-product-key  |
office-2016-ativation-key  |
office-2016-iso  |
office-2016-keys  |

Qui ne pourrait passer des années à étudier ces mots ? Et vous le ferez peut-être. En m’attardant sur ces paroles de Rashani, mon corps résonne avec sa superbe juxtaposition de la lumière et de l’obscurité, de la tristesse et de la joie, de la brisure et la de plénitude, de la fragilité et de la force. Certainement que ces lignes de son extraordinaire poème sont particulièrement adaptées aux périodes turbulentes ; la poétesse tient dans son cœur et exprime par sa plume une union des opposés qui résonne avec tout ce que nous savons être vrai dans le fond de nous.

Pendant que nous nous tenons là avec l’angoisse autour de nous, ou peut-être dans nos propres vies, une partie de nous est consciente que cela n’est pas toute la vérité, l’ensemble de l’histoire. Dans les profondeurs de notre psyché, nous ressentons que l’effritement, l’effondrement, la chute et le chaos ne représentent que la moitié de ce qui essaie de se produire en nous-même et dans notre espèce. Les anciens alchimistes comprenaient qu’en restant patiemment présents au feu et au plomb dans le creuset alchimique, le métal commun pourrait et serait transmuté en or. Ils comprenaient également que le processus était une épreuve ardue, déchirante et atroce qui ne pourrait jamais se produire sans effort, sans un engagement laborieux et sans faille.

Tenir la tension des opposés, la chute et la créativité, la violence et le tendresse, la désolation et la beauté, la mort et la renaissance, est le plus difficile et parfois le plus déchirant travail qu’un être humain puisse faire. C’est pourtant ce qui nous est demandé à ce stade de l’histoire de notre espèce. Nos âmes sont en train d’être déchirées et pourtant, sans équivoque, nous sommes en train d’apprendre à chanter.

——————

Le livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, publié par les éditions Écosociété, est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle  sont quant à elles publiées sur ce site à raison d’une par semaine; elles constituent la deuxième partie de la version originale en anglais du livre Collapsing Consciously.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

Comprendre nos dons, et peut-être consommer moins?

Réflexion 8

 

Chaque personne cherche avant de naître la raison d’être de sa vie.

Mais comment pouvons-nous savoir quel est le but de cette vie ?

Lorsqu’une femme est enceinte un rituel appelé le rituel d’écoute est effectué. Dans ce rituel les anciens du village demandent à l’enfant à naître :

Qui es-tu ?

D’où viens-tu ?

Pourquoi prends-tu la peine de venir dans ce monde tourmenté ?

Que pouvons-nous faire pour rendre ton voyage plus facile ?

Sobonfu Somé, The Gift of Happiness

 

Dans Entering the Healing Ground, Francis Weller parle de l’emploi spirituel, un terme qui désigne les dons que chacun de nous porte en son âme en entrant dans cette vie. Sobonfu Somé, de la tribu dagara de l’Afrique de l’Ouest, parle de l’importance pour la communauté de savoir ce que chaque enfant apporte afin que le village puisse le ou la soutenir.

En cette époque de chômage massif qui peut signifier la fin de l’emploi à temps plein tel que nous l’avons connu, il devient de plus en plus important pour nous de savoir quels dons nous avons apportés en ce monde et ce que nous sommes vraiment venus faire ici, au-delà de tous nos emplois actuels ou passés.

Dans Fate and Destiny, Michael Meade suggère qu’une des raisons pour lesquelles nous sommes devenus une société de consommation est la perte de la connexion avec nos dons intérieurs qui nous a poussés à trouver notre identité dans la consommation, nous transformant ainsi en chômeurs spirituels. Si, dans l’édification de la prochaine culture nous devons renoncer à nos identités de consommateurs, nous devrons redécouvrir notre identité authentique qui ne peut être découverte que dans la conscience de nos dons. Parce que, comme le dit Meade : « En devenant conscient de ses dons naturels, la nécessité de donner quelque chose au monde devient plus forte que l’envie de le consommer. »

Les anciens sont les gardiens et les protecteurs de la culture. Leur rôle n’est pas défini par l’âge, mais par la sagesse qu’ils ont acquise dans des initiations personnelles et culturelles. Dans la prochaine culture, les aînés devront travailler avec la collectivité pour découvrir les dons dans chaque personne, tout comme chaque personne devra travailler à découvrir ces dons en lui-même ou en elle-même. De cette façon, nous deviendrons des sages-femmes de l’âme et garantirons que notre communauté maintiendra le plein emploi spirituel.

——————

Le livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, publié par les éditions Écosociété, est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle  sont quant à elles publiées sur ce site à raison d’une par semaine; elles constituent la deuxième partie de la version originale en anglais du livre Collapsing Consciously.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

Suivre le fil, malgré tout

Réflexion 7

Il y a un fil que vous suivez. Il traverse les choses qui changent. Mais lui ne change pas.

William Stafford

Peut-être que rien dans ces temps troublés n’est plus urgent que d’être conscients que le fil vit en nous et de ressentir sa présence dans nos vies. Pendant les périodes de changements vertigineux et effrayants, le fil demeure, toujours là, prêt à être touché et à nous entraîner. Ce faisant, nous ressentons notre connexion avec les ancêtres, la sagesse ancienne, la vérité intemporelle et les restes éternels du sacré.

Notre travail n’est pas seulement de rester en contact avec le fil, mais de l’utiliser pour retisser et refaire notre monde avec les fibres effilochées d’un vêtement que nous avons hérité des Lumières, un vêtement qui a fini par devenir un poids étouffant sur nos âmes, une couverture séduisante, mais triste.

Stafford nous assure que tant que nous tiendrons le fil nous ne pourrons nous perdre. Tout s’effondre ; les gens remettent nos choix en question, concluent peut-être même que nous sommes fous. Pourtant, nous tenons à notre fil et aidons nos congénères humains à trouver le leur. Quand nous nous sentons dépassés, nous nous accrochons au fil et lorsque notre voisin est près de succomber à la folie, nous lui offrons un poème, une chanson, une histoire, ou une autre belle chose pour apaiser et adoucir sa terreur, quelque chose qui lui rappellera le fil qu’il n’a pas retrouvé, mais n’a jamais perdu. En chérissant le fil, nous comprenons de mieux en mieux combien nous sommes tous reliés intimement ensemble dans un vêtement qui s’appelle la vie. En fait, c’est ce que des périodes turbulentes ont toujours enseigné aux humains.

——————

Le livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, publié par les éditions Écosociété, est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle  sont quant à elles publiées sur ce site à raison d’une par semaine; elles constituent la deuxième partie de la version originale en anglais du livre Collapsing Consciously.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

La fin et le commencement

Réflexion 5

Lorsque les périodes sombres s’approchent et que la fin semble à nouveau proche, il devient plus essentiel pour une personne d’apprendre et de vivre l’histoire que l’âme porte depuis avant la naissance.

Michael Meade, The World Behind the World

Un moyen de se connecter à l’autre monde, intérieur et caché, est à travers l’histoire que l’âme transporte. En méditant sur ce récit, l’histoire de nos vies, ses nombreux tours et détours du destin ainsi que les parties qui restent à jouer, tout cela offre des indices à propos de notre sort et de notre destin qui révèlent ce que nous sommes venus faire ici.

Je remarque dans la déclaration de Michael Meade les mots « lorsque… la fin semble à nouveau proche ». Cela signifie que nous avons connu de nombreux achèvements auparavant, tout comme le monde a connu de nombreuses fins dans le passé. Nous avons tous subi des centaines, sinon des milliers, de petits décès dans notre vie. Mais une fin est toujours le début de quelque chose, même s’il est parfois difficile de discerner où une chose s’achève et une autre commence.

La fin de la civilisation industrielle est aussi le début de ce que certains ont appelé la prochaine culture. Ainsi, nous faisons tous partie non seulement de cette fin, mais d’un nouveau début, la nouvelle culture qui tente d’émerger. Pourtant, elle n’émergera pas toute seule ; elle a besoin de sages-femmes et d’architectes humains. L’histoire de la civilisation industrielle tire rapidement à sa fin et la prochaine culture a désespérément besoin de nouvelles histoires. Paradoxalement, cependant, ces nouvelles histoires doivent être écrites en retournant aux histoires anciennes des peuples autochtones avant l’avènement de la civilisation industrielle.

Les mots culture et cultiver ont une racine commune. Vivre avec des histoires anciennes, des mythes et des contes de fées parallèlement à un décodage conscient et spirituel de notre histoire personnelle est l’un des meilleurs moyens de cultiver une riche vie intérieure et de créer une nouvelle culture. Les époques turbulentes sont des périodes idéales pour découvrir le synchronisme entre les deux. Une occasion extraordinaire de découvrir le monde caché derrière le monde, un monde qui ne finit jamais, qui informe toutes les extrémités et tous les débuts du monde chaotique et troublé dans lequel nous vivons en ce moment.

——————

Cette série de réflexions est la deuxième partie du livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise publié par les éditions Écosociété. Ce livre est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle qui constituent la deuxième partie de la version originale du livre sont publiées ici à raison d’une par semaine.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

Le déni de l’effondrement et notre peur de la mort

Être dans un corps, c’est entendre les battements de cœur de la mort à chaque instant.

Andrew Harvey

Tout autour de nous, la mort. Personnes mourantes, systèmes mourants, nature mourante, modes de vie mourants, rêves mourants. Comment persévérer ? Ces rappels constants de notre propre mortalité suscitent la question : combien de temps me reste-t-il ?

Pourquoi le dalaï-lama passe-t-il une heure par jour à contempler sa propre mort ? Pourquoi certains moines bouddhistes passent-ils des heures à regarder des cadavres ? Le poète Rumi nous dit de mourir avant de mourir. Mais qu’est-ce que cela signifie ?

Pendant plusieurs années, j’ai inclus dans mes ateliers un exercice qui menait les participants à imaginer, de façon très imagée, leur propre mort. Je sais que d’autres animateurs d’ateliers ont utilisé des processus similaires. J’ai rarement fait savoir à l’avance aux participants que nous ferions cet exercice. Cependant, presque sans exception, après l’avoir vécu, les gens me disent que ce seul exercice valait le coût de l’inscription.

Une raison d’inclure ce processus est qu’il sert à aborder directement la peur de la mort qui se cache derrière notre déni de l’effondrement, notre conviction que la civilisation n’est pas vraiment en train de s’effondrer ou que, si elle le fait, un million de merveilleuses possibilités émergeront pour que le jeu en vaille la chandelle. Une fois que nous aurons notre peur de la mort bien en vue et non plus dans l’ombre, une fois confrontés consciemment et sans équivoque à la réalité de notre propre mort en compagnie d’autres personnes dans un groupe, un profond changement survient et nous pouvons arrêter de nier l’effondrement ou n’importe quelle déchéance dans l’expérience humaine.

Contempler notre mortalité sur une base quotidienne, voire horaire, est une pratique très utile, autant en périodes troublées qu’en périodes plus calmes. Non seulement cette contemplation provoque-t-elle un réaménagement de nos priorités, elle nous rappelle aussi que nous ne sommes pas l’ego. Le moi profond, notre véritable essence, est éternel et immuable. Une chanson des Beatles des années 1960 chantée par John Lennon dit que rien ne changera mon monde (Nothin’s gonna change my world). Lennon ne signifie pas par là que le monde extérieur ne changerait pas, mais que le moi sacré est constant, éternel, épargné par le monde relatif de l’ego et à l’abri des formes de pensées. Écoutez régulièrement le battement de cœur de la mort.

Cette série de réflexions est la deuxième partie du livre L’effondrement publié par les éditions Écosociété. Ce livre est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle qui constituent la deuxième partie de la version originale du livre sont publiées ici à raison d’une par semaine.

La gratitude malgré la noirceur

Être vivant dans ce magnifique univers auto organisé, participer à la danse de la vie avec les sens pour la percevoir, des poumons qui la respirent, des organes qui s’en nourrissent, c’est une merveille au-delà des mots.

Joanna Macy

Peu importe combien redoutable peut vous sembler votre vie en ce moment, ces mots ne sont pas moins vrais que si vous étiez dans un état d’extase. Pour de nombreuses personnes qui passent à travers des pertes incalculables, cette phrase est peut-être tout ce à quoi ils doivent s’accrocher à certains moments de leurs tourments.

Malgré tout ce que nous n’avons pas en ce moment, nous avons notre corps. Peut-être que notre corps n’est pas aussi sain qu’il pourrait l’être, qu’il aurait même besoin de soins de santé que nous ne pouvons pas nous permettre, mais les systèmes de notre corps continuent à fonctionner. Si vous êtes en train de lire ces mots, vous avez encore des poumons qui respirent et des organes qui fonctionnent, deux miracles sur lesquels vous pouvez vous pencher dès maintenant afin de les contempler.

Si vous êtes en mesure de marcher dans la nature, je suggère une randonnée ou une promenade de gratitude. Cela devrait être fait en silence, pendant que vous réfléchissez lentement et profondément à tout ce que vous rencontrez et pour quoi vous êtes reconnaissant. Quels cadeaux, surprises, idées, joies ou défis s’offrent-ils à vous pendant cette excursion ?

Si vous ne pouvez marcher, regardez alors autour et contemplez profondément les bienfaits qui vous entourent. Lesquels n’aviez-vous pas encore remarqués ? Lesquels sont les plus chers et les plus précieux ? Pourquoi ?

Ainsi que le note le frère David Steindl-Rast dans son merveilleux livre Gratefulness, the Heart of Prayer, peu importe ce qu’est notre chemin spirituel et même si nous n’en avons pas, lorsque nous exprimons notre gratitude, nous reconnaissons soit les forces humaines ou la puissance de quelque chose de plus grand, ou les deux. Nous pouvons « tenir quelque chose pour acquis » sans nous rendre compte que, dans les faits, il a été accordé. Par conséquent, ressentir consciemment ou exprimer de la gratitude pousse à l’humilité, ce qui explique peut-être pourquoi certains individus le font rarement. Néanmoins, c’est précisément dans cette humilité que se cachent une libération et une vitalité inimaginables.

La dépression peut être endémique autour de nous, mais il est impossible de se sentir déprimé en même temps que l’on ressent de la gratitude. Les humeurs vont et viennent, et nous avons peut-être peu de contrôle émotionnel ou chimique sur elles, mais ressentir et exprimer sa gratitude sont des choix qui peuvent ponctuer et tempérer des états émotionnels sombres.

Cette série de réflexions est la deuxième partie du livre L’effondrement publié par les éditions Écosociété. Ce livre est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle qui constituent la deuxième partie de la version originale du livre sont publiées ici à raison d’une par semaine.

Faut-il chercher le bonheur, ou la joie ?

L’accent exagéré mis sur le rythme rapide du mode de vie instantané est sans aucun doute le plus dangereux ennemi de la joie. Autant que possible, aussi vite que possible, c’est sa devise. Il mène à de plus en plus d’amusement et à de moins en moins de joie.

Hermann Hesse

La culture de la modernité ne connaît pas la joie. Elle connaît l’obsession pour la technologie, la messagerie instantanée, les parcs à thème, les sports extrêmes, les courses NASCAR, les jeux vidéo, et le parachutisme — autant d’éléments qui nous ont permis de nous noyer dans l’amusement, mais pour l’essentiel, la joie nous échappe.

La joie est très différente du bonheur, du plaisir ou du divertissement et est liée au mot latin gaudere, « se réjouir ». « Joie » et « se réjouir » ont tous deux une connotation spirituelle qui suggère un sentiment de gratitude. Chaque fois que nous sommes reconnaissants, une relation quelconque est implicite. Nous rendons grâce, mais à qui ou à quoi ? Certainement pas à nous-mêmes.

Se réjouir signifie « prendre plaisir à », ce qui suggère une expérience beaucoup plus profonde et plus pénétrante pour l’âme que le simple bonheur. En réalité, on peut faire l’expérience de la joie même au cœur de la tristesse, comme un de mes amis qui se remet aujourd’hui de sa lutte contre le cancer et survit à une greffe de cellules souches me le rappelle fréquemment. Dans les affres des tribulations de son cancer, mon ami a souvent dit : « C’est si horrible, mais je ressens tellement de joie en marchant sur ce chemin consciemment ». Et c’est peut-être la différence cruciale entre le bonheur et la joie. On peut être heureux tout en étant étonnamment inconscient, mais la joie exige la lucidité, la gratitude, et la présence dans le corps.

Curieusement, le mot joie est aussi lié au mot espagnol qui signifie bijou, joya. Il semblerait ainsi qu’expérimenter la joie et le savoir ressemble à détenir un bijou précieux à travers les vicissitudes de la condition humaine si souvent empreinte de tristesse, de déception et de perte. Afin de ressentir consciemment et de savourer la joie, il est toutefois nécessaire de ralentir et d’être attentif à notre expérience d’un moment à l’autre. Peu importe combien d’exaltation ou de stimulation nous apporte un style de vie trépidant, c’est en fin de compte, comme nous le rappelle Hesse, l’ennemi de la joie.

Cette série de réflexions est la deuxième partie du livre L’effondrement  publié par les éditions Écosociété. Ce livre est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle qui constituent la deuxième partie de la version originale du livre sont publiées ici à raison d’une par semaine.