Archives du mot-clé chômage

Comprendre nos dons, et peut-être consommer moins?

Réflexion 8

 

Chaque personne cherche avant de naître la raison d’être de sa vie.

Mais comment pouvons-nous savoir quel est le but de cette vie ?

Lorsqu’une femme est enceinte un rituel appelé le rituel d’écoute est effectué. Dans ce rituel les anciens du village demandent à l’enfant à naître :

Qui es-tu ?

D’où viens-tu ?

Pourquoi prends-tu la peine de venir dans ce monde tourmenté ?

Que pouvons-nous faire pour rendre ton voyage plus facile ?

Sobonfu Somé, The Gift of Happiness

 

Dans Entering the Healing Ground, Francis Weller parle de l’emploi spirituel, un terme qui désigne les dons que chacun de nous porte en son âme en entrant dans cette vie. Sobonfu Somé, de la tribu dagara de l’Afrique de l’Ouest, parle de l’importance pour la communauté de savoir ce que chaque enfant apporte afin que le village puisse le ou la soutenir.

En cette époque de chômage massif qui peut signifier la fin de l’emploi à temps plein tel que nous l’avons connu, il devient de plus en plus important pour nous de savoir quels dons nous avons apportés en ce monde et ce que nous sommes vraiment venus faire ici, au-delà de tous nos emplois actuels ou passés.

Dans Fate and Destiny, Michael Meade suggère qu’une des raisons pour lesquelles nous sommes devenus une société de consommation est la perte de la connexion avec nos dons intérieurs qui nous a poussés à trouver notre identité dans la consommation, nous transformant ainsi en chômeurs spirituels. Si, dans l’édification de la prochaine culture nous devons renoncer à nos identités de consommateurs, nous devrons redécouvrir notre identité authentique qui ne peut être découverte que dans la conscience de nos dons. Parce que, comme le dit Meade : « En devenant conscient de ses dons naturels, la nécessité de donner quelque chose au monde devient plus forte que l’envie de le consommer. »

Les anciens sont les gardiens et les protecteurs de la culture. Leur rôle n’est pas défini par l’âge, mais par la sagesse qu’ils ont acquise dans des initiations personnelles et culturelles. Dans la prochaine culture, les aînés devront travailler avec la collectivité pour découvrir les dons dans chaque personne, tout comme chaque personne devra travailler à découvrir ces dons en lui-même ou en elle-même. De cette façon, nous deviendrons des sages-femmes de l’âme et garantirons que notre communauté maintiendra le plein emploi spirituel.

——————

Le livre L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, publié par les éditions Écosociété, est la traduction de la première partie de Collapsing Consciously écrit par Carolyn Baker. Les 52 réflexions hebdomadaires sur l’effondrement de la civilisation industrielle  sont quant à elles publiées sur ce site à raison d’une par semaine; elles constituent la deuxième partie de la version originale en anglais du livre Collapsing Consciously.

Vous pouvez vous procurer le livre de Carolyn Baker intitulé L’effondrement. Petit guide de résilience en temps de crise, Éditions Écosociété en librairie, ou en le commandant par la poste en envoyant un chèque de 14$ au nom de Fondation Écho-logie, 7011 ave Champagneur, Montréal, H3N 2J6.

Sommes-nous sans valeur?

Sur la base de son expérience de jeune étudiante immigrée et sans emploi dans une Grande-Bretagne elle aussi soumise à l’austérité, la poétesse Agnes Török a récemment publié cette vidéo, maintenant sous-titrée en français, qui tente de tirer les conclusions des pratiques actuelles du marché du travail: au final, ce système économique ne dit-il pas qu’une grande partie des travailleurs n’ont aucune valeur?